Jeûne pour le climat

Un jeûneur: Félix Muller, ingénieur agronome de formation, ancien conseiller agricole en agriculture biologique, berger en estive et salarié agricole depuis 3 ans, en projet d’installation paysanne dans les montagnes alsaciennes.

  1. Quelle(s) conviction(s) vous ont engagé(e) à participer à ce jeûne pour le climat ?

Sensible aux questions agricoles et environnementales depuis plusieurs années, je constate malheureusement que le fossé se creuse de plus en plus entre 2 visions de la production agricole dans les pays du Nord, d’un côté j’observe une agriculture qui s’interroge pour remettre en questions ses pratiques et son impact sur l’environnement, limiter l’utilisation d’énergies fossiles et se passer d’intrants chimiques, respecter les équilibres naturels, les écosystèmes et le vivant pour nourrir localement, en bio et de manière accessible son prochain ; d’un autre une agriculture qui cherche à produire toujours plus, quitte à détruire des paysages, déplacer des populations, faire fi de la réglementation, se dédouaner à grands coups de “greenwashing” et à précariser l’autonomie alimentaire des pays du Sud en déréglant les marchés mondiaux. Cette dichotomie grandissante est notamment le fruit de politiques agricoles publiques et d’accords commerciaux internationaux (Politique Agricole Commune européenne, TAFTA, CETA…) qui ont bien souvent négligé la voix des paysan.ne.s et des citoyen.ne.s qui considèrent qu’un autre modèle agricole est possible. Une mobilisation comme le Jeûne pour le climat pourra je l’espère éveiller les consciences d’autres personnes et faire en sorte que ce message soit davantage entendu et pris en compte.

  1. Comment voulez-vous donner forme à votre jeûne pour le climat ?

Passionné de montagne et de grands espaces, je pense profiter de cette journée de jeûne pour me balader, me ressourcer et méditer dans les montagnes alsaciennes. A chaque randonnée sur les sentiers de mon enfance, je prends conscience de la responsabilité de tout un chacun dans la préservation de ce patrimoine commun. Même au plus de chez nous, le dérèglement climatique a des conséquences lourdes qui impacteront durablement nos vies et celles des générations futures. Jeûner en marchant sera sans doute l’occasion pour moi d’être pleinement en conscience et à l’écoute de ce que la Nature ressent en ces temps de bouleversements climatiques.

  1. Parler du climat signifie parler de toutes les grandes questions qui secouent notre humanité. Quel thème vous tient particulièrement à cœur et pourquoi ? Par exemple : climat et migration, climat et biodiversité, climat et paix, climat et justice sociale, etc.

Aujourd’hui salarié agricole et en projet d’installation en élevage bio, j’ai travaillé cet été en estive dans les Hautes-Alpes. Ce territoire accueille de nombreux migrants parfois déplacés aussi pour des raisons climatiques. On l’oublie trop souvent, la période de changement climatique que nous traversons ne modifie pas seulement les équilibres naturels mais oblige aussi des populations à se déplacer. Tout un réseau citoyen se mobilise aujourd’hui pour les accueillir et les accompagner dans cet exode climatique en toute bienveillance, avec malheureusement très peu de soutien des pouvoirs publics.

  1. Quelle question ou interpellation souhaitez-vous adresser à nos dirigeants politiques lors de la COP26?

Même si de nombreux scientifiques s’accordent aujourd’hui à dire qu’il est peut-être trop tard pour faire marche arrière, j’attends de nos dirigeants de soutenir davantage des actions citoyennes en “circuit court”, c’est-à-dire le plus localement possible. Je suis convaincu que ce sont ces actions locales et imaginées par le peuple qui pourront mobiliser le plus grand nombre et laisser place à une forme d’intelligence collective bien plus efficace et fédératrice que de belles promesses faites dans les hautes sphères des décideurs politiques.

Avec Greenfaith, ABC-Climont invite au jeûne pour le climat qui se tiendra les dimanche 17 et lundi 18 octobre 2021. Si vous souhaitez participer, inscrivez-vous sur le site jeunepourleclimat pour rendre vos actions visibles et permettre à d’autres de se joindre à votre action locale !

Deux semaines avant la COP26 envoyons un message clair : il est plus qu’urgent d’agir!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s