Rencontre avec Steven Weinberg

Cette histoire doit être racontée…

En raison de la crise sanitaire la rencontre avec Steven Weinberg initialement prévue vendredi 20 novembre 2020 au Temple Neuf à Strasbourg et samedi 21 novembre 2020 au Climont n’a pas pu avoir lieu.

Pour combler ce manque, nous nous sommes rencontrés par zoom.

Voici le programme initialement prévu:

Vendredi 20 novembre 2020 – Temple Neuf à Strasbourg

Steven Weinberg

Suite à la commémoration des 75 ans de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz, un sondage relève que 57% des Français ne connaissent pas le nombre de juifs assassinés par les nazis et 16% n’ont jamais entendu le mot Shoah. A ces chiffres s’ajoute l’augmentation des actes antisémites. Dans le Grand Est, 43 actes racistes et/ou antisémites ont été relevés en 2019.  (Nouveau Messager 54, page 6)

Steven Weinberg, spécialiste des fonds marins et écrivain, retrace l’odyssée de son père Edgar telle qu’il l’a décrite dans son livre « Odessa »: « condamné à mort pour actes de résistance, évadé de prison, caché, repris, déporté à Auschwitz, survivant aux marches de la mort, libéré par les Russes, menacé de disparaître dans les goulags soviétiques et qui s’en sort, une fois de plus en nageant vers sa liberté dans le port nocturne d’Odessa… » 

Le port d’Odessa

Samedi 21 novembre 2020 – Le Promontoire au Climont

Steven Weinberg raconte comment trois-quarts de siècle plus tard, il a fouillé, s’est déplacé, s’est promené sur les lieux de l’extraordinaire odyssée de son père, a retrouvé des photos, des lettres oubliées, des documents, des traces.

« Ce que je cherche ? La vérité. Est-ce possible de vivre tout ça, est-ce possible de survivre à tout ça ? (…) Cette histoire est donc vraie, je n’avais aucune raison d’en douter. D’ailleurs, je n’en doutais pas, c’est juste que je voulais voir de mes propres yeux, où cela s’était passé, comment cela se présentait. J’avais les paroles, il me manquait les images. Je voulais en quelque sorte revivre cette histoire. La faire mienne. »

Pour l’échange de l’après-midi, Steven nous parlera du lire « Les déracinés » de Catherine Bardon. À travers des personnes de fiction, le livre raconte une histoire parallèle (et bien réelle) à celle de sa famille. Pas étonnant : ils étaient des millions à être poursuivis, persécutés, exterminés. Ils étaient des dizaines de milliers à vouloir fuir la menace qui pesait sur eux et trouver porte close auprès des pays qui auraient facilement pu absorber ces “migrants”, les États-Unis en tête. Curieusement, c’est la République Dominicaine qui leur ouvrira ses frontières.

En racontant la « petite » histoire de ces hommes et ces femmes, qui ont dû faire face à la « grande » histoire qui cherchait à les anéantir, Steven rappelle le sort des migrants qui aujourd’hui encore cherchent une terre d’asile. « On se dit qu’au nom de l’humanité, de la solidarité, de la compassion, nous devrions tout faire pour les accueillir. Mais nous assistons au contraire. »

A lire…

  • Odessa 1945 – 2019, Steven Weinberg, 2020 Nautil éditions, Luxembourg

À commander directement chez l’auteur pour 34,00 € (29,00 € + 5,00 € de participation aux frais d’emballage et de port). Soit en envoyant un chèque à: Steven Weinberg, 13 rue de la Montagne, L-6962 SENNINGEN, soit par virement bancaire à l’ordre de Steven Weinberg: BIC: CCRALULL IBAN: LU29 0090 0000 1814 0517 . N’oubliez pas, dans les deux cas, de joindre votre nom et adresse et la mention « ODESSA »

Les Déracinés, Catherine Bardon, 2018 Babelio Pocket

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s